[Aller au menu]

Un Plan de Déplacements Inter-entreprises initié sur Izarbel

Le 06 avril 2017
Anglo Pays Basque Technopole Côte Basque Bidart

Le premier Plan de Déplacements Inter - Entreprises (PDIE) est sur les rails sur le site technopolitain Izarbel de Bidart. La démarche a été lancée ce 6 avril par le Syndicat des Transports de la communauté d'Agglomération.

Le site Izarbel de Bidart concentre sur près de 10 hectares, plus de 1 000 salariés et 750 étudiants. Malgré une desserte de bus renforcée et près de 1 000 places de stationnement existantes, le site est confronté à une problématique de stationnement et d’embouteillages... « Certains matins, l’accès à la technopole est complètement bloqué depuis la départementale, ce qui génère même des ralentissements à la sortie de l’autoroute », a indiqué Emmanuel Alzuri, maire de Bidart, en préambule d’une conférence de presse de présentation de la démarche de Plan de de Déplacements Inter-entreprises (PDIE) ce 6 avril.

Cette saturation, la Technopole bidartar dédiée aux activités du numérique la doit aussi à son attractivité. En 5 ans, la technopole a en effet enregistré une hausse de 16 % de ses entreprises, 8,6 % sur la seule année 2016 soit à ce jour 116 entreprises et 1015 salariés, sans oublier la hausse des étudiants de l’ESTIA, comme l’a rappelé Sylvie Durruty, vice-présidente de l’Agglomération en charge des technopoles.      

« Face à ce constat et dans un contexte où la mobilité représente un enjeu majeur pour l’environnement et la santé, le Syndicat des Transports de l’Agglomération a donc décidé d’initier la démarche  de  Plan de Déplacement Inter-Entreprises », a annoncé Claude Olive, Président du Syndicat des transports de l’Agglomération et Vice-président de la Communauté d’Agglomération Pays Basque en charge des mobilités. « Ce PDIE, le premier mené à cette échelle, permettra d’initier une réflexion afin d’identifier des solutions aux problématiques actuelles. »  

Du fait des profils variés accueillis sur Izarbel - des entreprises dédiées aux numérique et des étudiants -, la méthodologie sera adaptée à leurs particularités. En avril, ils seront appelés à répondre à un questionnaire en ligne sur le diagnostic de l’offre existante en matière de déplacement vers et sur le site (conditions d’accessibilité et de stationnement, cheminements internes, plans et flux de circulation) et une étude sur la pratique de leurs déplacements. Ce diagnostic sera mené jusqu’à la fin du 1er semestre 2017. Un plan d’actions sera ensuite proposé dès septembre avec des mesures promouvant les pratiques multimodales (vélo, marche, transports collectifs, covoiturage)… « L’enjeu sera d’impliquer ces usagers dans les actions à mener afin de limiter les déplacements sur site et réduire l’impact environnemental, a conclu Claude Olive. La clé du succès de cette démarche passera par la mobilisation de tous. »    

 + d’infos sur le site www.technopolecotebasque.fr

Ils en parlent