[Aller au menu]

Les politiques publiques 

Le centre de fret de Mouguerre

Le Centre européen de fret de Mouguerre

Centre de fret Bayonne
Centre de fret ©Agglo/J.Ph.Plantey

L’idée d’une plateforme de report ferroviaire, initiée par Henri Grenet, se concrétise sous l’impulsion des villes de Bayonne, Mouguerre, Lahonce et du Conseil général à la fin des années 80. Le centre de fret de Mouguerre s’étend sur 100 hectares en rive sud de l’Adour. Son implantation, à la croisée des échanges et des flux de marchandises européens et sa vocation dédiée à la logistique et au transport multimodal, en font un site privilégié. Le site est géré par le syndicat mixte d’aménagement du centre européen de fret (SMACEF) (1).

Son concessionnaire d’aménagement – la SEPA – est chargé de mettre en oeuvre sa politique publique de développement économique (2). L’infrastructure accueille toute entreprise de type opérateur multimodal, prestataire logistique, transporteur, société de services, sociétés désireuses de se rapprocher de leur site de production, etc. À ce jour, le CEF concentre 83 976 m2 d’entrepôt sur plus de 30,5 hectares, 50 entreprises et plus de 600 emplois.
Il recense 1 700 entrées par jour ouvré dont 1 000 mouvements de poids-lourds et 7 trains en moyenne par jour. Depuis 2009, le parc d’activités de Lahonce est venu enrichir l’offre du CEF. Tourné vers les activités de production ou de transformation, son aménagement est en cours (3). À terme, plus de 650 emplois pourraient être créés. Un pôle de service de 13 000 m2 est annoncé, fort d’un espace restauration, d’un hôtel de 80 chambres, d’un bâtiment destiné à la location d’espaces…

(1) Il est composé de l’Agglo (à hauteur de 32 %), le Conseil général (32 %) et de la Communauté de Communes Nive Adour.
(2) Intervient aussi la société Novatrans, exploitant ferroviaire pour les manoeuvres ferroviaires.
(3) Reste à commercialiser : 25 hectares sur le CEF de Mouguerre, 15 hectares sur le parc d’activités de Lahonce, 2 hectares au sud-est du CEF sur le parc d’activités de Mouguerre.

Pour plus d'informations

Consulter le site internet du MIVACEF.