[Aller au menu]

Les politiques publiques 

Les campus de la Côte Basque

Le campus de la côte basque a été dessiné dans un souci de cohérence et de complémentarité par la Communauté et ses partenaires. Cette construction s’est doublée d’une valorisation patrimoniale et paysagère. Le campus de Bayonne, doté d’équipements ultramodernes, regroupe des enseignements pluridisciplinaires en sciences sociales et humaines. Le campus de Montaury à Anglet est dédié aux disciplines scientifiques et technologiques. Il est adossé aux Landes de Juzan, une zone d’activités économiques en devenir tournée vers les métiers de la construction durable.

Le campus de la Nive de Bayonne : un campus à taille humaine

Campus de la Nive à Bayonne
Campus de la Nive UPPA

La Communauté d’Agglomération a porté la maîtrise d’ouvrage de cette réalisation, aux côtés de ses partenaires. Son ambition a été de tout mettre en œuvre pour répondre aux exigences de l’université moderne. Cette année encore, les inscriptions sont en hausse au sein de l’UFR, avec près de 1 200 étudiants. Une tendance qui se répercute sur l’ensemble des campus de la côte basque, avec près de 3 000 étudiants déjà inscrits. La situation géographique n’est pas le seul des facteurs d’engouement avancé. La richesse des formations, le dynamisme des centres de recherche (CDRE et IKER), sont d’autres atouts. Comme l’est la carte internationale affichée par l’UFR avec des masters de juriste européen, de coopération transfrontalière, une licence en économie internationale. Autre évidence, les formations s’attachent à répondre aux attentes des entreprises via des filières qualifiantes.

Le campus de Montaury à Anglet : un campus dans le parc

Campus de Montaury à Anglet

Le campus angloy de Montaury, lové dans un parc paysager, a été dessiné par la Communauté et ses partenaires à la fin des années 90. Il a d’abord répondu au souci de cohérence de regrouper à Anglet la recherche scientifique et permis de fixer en cœur de ville la vie étudiante. L’UFR a été la première à y installer ses départements.  Les nouveaux bâtiments érigés par la Communauté en 2007 ont permis à l’UFR de mieux se structurer, d’accueillir des équipes de recherche. L’IUT y a installé ses départements scientifiques. Le site a depuis affirmé sa spécialisation dans les domaines du génie civil et des ressources aquatiques. 610 étudiants y sont ainsi répartis sur 16 niveaux de formation. Le campus s’est également positionné sur des activités d’enseignement venues répondre à une demande locale. L’UFR propose ainsi des filières d’ingénieurs en génie civil avec l’ISA-BTP, un Master dynamique des écosystèmes aquatiques en biologie et en écologie, une licence biologie des organismes, etc. Enfin, la présence d’équipes de recherches (IFREMER, CNRS, INRA) offre en outre un savoir-faire unique en Aquitaine.