[Aller au menu]

Les politiques publiques 

La formation professionelle

Le Centre de formation des apprentis géré par l’Agglomération Côte Basque - Adour et soutenu par la Région Aquitaine, est un outil essentiel de l’économie locale, en prise directe avec le tourisme. Il est un tremplin pour l’emploi. Entretien avec son directeur. 

Le CFA prépare aux métiers de l’hôtellerie, de la restauration et du commerce.

CFA de l'Agglomération Côte Basque - Adour prépare les apprentis dans les domaines du Commerce, l'hôtellerie et la restauration

Le Centre de Formation des Apprentis de l’Agglomération Côte Basque-Adour, installé sur le site Paul-Bert à Bayonne, compte 270 nouveaux apprentis cette année. En 30 ans, plus de 4 500 ont ainsi été formés. 32 personnes prodiguent une offre de formation par l’apprentissage adaptée aux besoins des entreprises locales dans les métiers de la vente, du commerce et de l’hôtellerie-restauration. Soit une dizaine de diplômes allant du CAP au bac professionnel. Pour ce faire, nous disposons d’un réseau de 400 entreprises formatrices. 

Télécharger ici la présentation des formations dispensées au CFA de l'Agglo Côte Basque - Adour

En quoi l’apprentissage est-il important pour le territoire ?

L’apprentissage est à la croisée des chemins de l’économie, du social et du culturel. Il contribue à l’économie locale en formant des personnes qui s’inséreront dans les entreprises locales. Il répond à une dimension sociale forte en s’adressant aux apprentis, mais aussi aux demandeurs d’emploi (1). Il contribue à la dimension culturelle du territoire en œuvrant pour la gastronomie. La cohérence des filières permet au jeune de poursuivre s’il le souhaite l’apprentissage après le CFA par un BTS au lycée hôtelier par exemple…

Quelle est sa force première ?

Il permet au jeune d’avoir un pied dans l’entreprise et un autre dans le centre de formation, via le contrat en alternance. Il s’agit de donner du sens à ce que l’on apprend en se confrontant à la réalité économique de l’entreprise. Pendant longtemps, les jeunes faisaient le choix de l’apprentissage par défaut. Aujourd’hui, le Centre de Formation des Apprentis de l’Agglomération Côte Basque-Adour accueille davantage de jeunes détenteurs de diplômes, type bac pro, BTS, licence, qui se tournent vers ces métiers par envie. La peur du chômage les a aussi guidés vers cette valeur refuge qu’est l’apprentissage. Le fait d’avoir déjà un pied dans les entreprises les rassure, et avec eux, leurs parents. D’autant que le taux de réussite aux concours est de 82 %. Ils savent qu’ils auront un savoir-faire entre les mains, une rémunération adaptée, la possibilité d’être salariés ou à leur compte.

Certaines filières sont à l’étude

CFA de l'Agglomération Côte Basque - Adour

Nous pensons aux services à la personne, au nettoyage industriel. Il nous faudra également diversifier nos activités sur d’autres secteurs, mais aussi des publics différents d’apprenants comme les salariés, les demandeurs d’emplois. Enfin, dans le cadre des projets de la Région, il est question de réorganiser la pédagogie selon des compétences professionnelles. Depuis 2011, les jeunes peuvent prétendre à une double certification : le diplôme classique et un titre du ministère de l’Emploi. Et sortir du circuit avec au moins l’une des deux reconnaissances en poche…